Derniers sujets
» ouayeh.com le retour en force
par Admin Dim 20 Oct - 16:04

» Atterrissage a Tifnit de nuit
par Admin Dim 20 Oct - 15:58

» Mimouni empreintes
par Admin Mar 24 Sep - 23:14

» l'arene des defis ouayeh.com
par Admin Mar 24 Sep - 23:10

» Ne soyez pas analphabet visiter ouayeh.com
par Admin Mar 24 Sep - 23:06

» ouayeh.com le noyeur de souss.com
par Admin Dim 8 Sep - 16:39

» Mimouni abdelmalek je ne suis le nègre de personne
par laafirita Sam 28 Avr - 14:05

» Blad mon amour shalom
par laafirita Sam 28 Avr - 13:59

» Chaine video Mimouni sur Youtube
par Admin Jeu 25 Mai - 18:41

Mots-clés

Blad  Souss  

Octobre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Sujets similaires

    Memorial Drif by Mimouni Abdelmalek

    Aller en bas

    Memorial Drif by Mimouni Abdelmalek Empty Memorial Drif by Mimouni Abdelmalek

    Message par belkaid le Jeu 24 Sep - 19:17

    transfuge mémorial
    Auteur: Abdelmlek el mimouni
    casablanca Morocco

    Arid, overly broad, lacking
    life and vegetation except statues
    in groups or isolated, living, skeletons
    mobile anyway, wandering, abstract look,
    vacuum, absent excessively swollen belly,
    very thin members are organized in a
    dry skin, flaking, cracked or flies
    finally find a haven of peace knowing that
    this body has lost all power and means of
    defense, feet and naked bodies, sometimes a
    flap still covers parts of organs
    genital, neck reduces the dimensions of
    vertebrae and overlooked what can still
    be a once bustling thinking head
    ideas (land, culture, children, family, life
    hunting, education, power, money, homes,
    Honour) sometimes one, two or more
    Rings, metal bracelets surround
    neck sign of beauty, wealth or position
    Social antecedent, become obsolètes.Enfant
    Bearded but still has the baby condition, hooked
    which was a breast on what was a
    femme.Vieillard abandoned body, imploring
    not pity, relief of the creator, but
    death that is slow to come. Then, suddenly,
    Dogs, cats, strongly fattened
    cheerful, assets that stretch, dégourdissent
    legs and watch over hundreds,
    thousands of body parts, without
    members, skinless, belly .....
    Background music is based cries
    crows and acute and hissing vipers
    a wide angle view of the side of a
    mountain, out of sight, living statues
    mobile and inert human skeletons, all
    animated by a synchronized movement, scan
    the horizon, the sky, the same direction, since
    several days waiting for some
    thing and especially, not to be photographed
    as in animals, has unwittingly and Data
    Furthermore model to show how ceux-
    There; or managed, these have failed!.
    Time tends awaited finally arrived at
    a black dot far, growing constantly, the
    eyes become increasingly piercing,
    visible under the large angle of the camera,
    Finally, the deafening noise and the aircraft passes
    flush heads and tens of thousands
    Peer eyes follow it, some bags
    wheat and milk cans are then ejected, which
    tear and scatter the touch of
    ground, then it was the race of those who
    can those who do not need this grain
    this powder, so strong, they become
    more, nothing for the rest, not even
    issuance, indecent death, the opposite
    is part of the impossible ...
    I pity
    the world, the creator of this country to tens
    millions of skeletons, carpets everywhere
    in arid fields, imagining the color
    had water, had the taste honey,
    bread ....




    Paysage aride,démesurément étendu,dépourvu de
    vie et de végétation a l'exception de statues
    en groupe ou,isolées, vivantes,des squelettes
    mobiles en tous cas,errantes,regard abstrait,
    vide, absent, le ventre excessivement gonflé,
    de très minces membres s'articulent sous une
    peau sèche, écaillée, fissurée ou des mouches
    trouvent enfin un havre de paix sachant que
    ce corps a perdu toute faculté et moyens de
    se défendre,pieds et corps nus,quelquefois un
    lambeau couvre encore une partie des organes
    génitaux, le cou réduit aux dimensions des
    vertèbres et surplombé de ce qui peut encore
    être une tête jadis pensante et bouillonnante
    d'idées (terre,culture, enfants, famille, vie
    chasse, instruction, pouvoir, argent, foyers,
    honneur) quelquefois un , deux ou plusieurs
    anneaux , bracelets métalliques entourent le
    cou, signe de beauté , richesse ou position
    sociale antécédentes, devenus obsolètes.Enfant
    barbu mais restant a l'état de bébé, accroché
    a ce qui était un sein sur ce qui était un
    corps de femme.Vieillard abandonné, implorant
    non pas la pitié,le secours du créateur, mais
    la mort qui tarde a venir. Puis,tout a coup,
    des chiens, des chats, fortement engraissés
    joyeux,actifs, qui s'étirent,se dégourdissent
    les jambes et veillent sur des centaines,des
    milliers de morceaux de corps humains, sans
    membres,sans peau,sans ventre.....
    Une musique de fond a base de cris
    de corbeaux et sifflement aigus de vipères et
    une vue en grand angle sur le flanc d'une
    montagne,a perte de vue, des statues vivantes
    squelettes humaines mobiles et inertes,toutes
    animées par un mouvement synchronisé,scrutent
    l'horizon, le ciel, en même direction, depuis
    plusieurs jours a l'attente de quelque
    chose,et surtout,pas pour être photographiées
    comme cela, en animaux,a leur insu et données
    en modèle ailleurs pour montrer combien ceux-
    là; ont réussi ou, ceux-ci ont échoué !.
    L'heure tend attendue est enfin arrivée,au
    loin un point noir,grandissant sans cesse,les
    regards deviennent de plus en plus perçants,
    visibles sous le grand angle de la caméra,
    Enfin,le bruit assourdissant et l'avion passe
    au ras des têtes et des dizaines de milliers
    de pairs d'yeux la suivent, quelques sacs de
    blé et boites de lait sont alors éjectés ,qui
    se déchirent et s'éparpillent au touché du
    sol, puis, ce fut la course de ceux qui le
    peuvent,ceux qui n'ont pas besoin de ce grain
    de cette poudre,forts donc,ils le deviendront
    encore plus, rien pour le reste, même pas la
    délivrance, la mort indécente, le contraire
    fait partie de l'impossible...
    ,je plains
    le monde,le créateur de ce pays aux dizaines
    de millions de squelettes, en tapis partout
    dans les champs arides, imaginant la couleur
    qu'avait l'eau, le goût qu'avait le miel, le
    pain....
    belkaid
    belkaid

    Messages : 67
    Date d'inscription : 16/09/2011

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut

    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum