Derniers sujets
» Chaine video Mimouni sur Youtube
par Admin Jeu 25 Mai - 18:41

» Mimouni video
par Admin Jeu 8 Déc - 23:21

» Souss com tanmirte Timensiwine
par hooligan Mar 19 Jan - 2:09

» Souss com redirection
par Scoco Sam 19 Déc - 23:23

» Souss com submissions
par goldhand Sam 19 Déc - 23:13

» Blad Bladi net je ne suis le nègre de personne
par context Sam 24 Oct - 14:26

» Bilan de 4 années de guerre en Syrie 250.000 victimes
par meyyer Sam 17 Oct - 14:20

» Maati mounjib , trop d'éloges banalise la personne
par meyyer Ven 16 Oct - 23:43

» Blad portail Feed Rss
par Scoco Ven 16 Oct - 19:06

Mots-clés

Souss  

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


Parole d'experts : l'algérie ne fait pas le poids

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Parole d'experts : l'algérie ne fait pas le poids

Message par context le Sam 3 Oct - 23:10

Parole d'experts : l'algérie ne fait pas le poids
citation:
Abderrahmane Mekkaoui, “L’Algérie ne fait pas le poids devant le Maroc”


Maroc Hebdo : Le rapport SIPRI de l’année 2013 relève que la course à l’armement entre le Maroc et l’Algérie continue de plus belle. Comment interprétez-vous cette tendance ?

Abderrahmane Mekkaoui : Il y a une remarque préliminaire que je veux signaler, c’est que dans le rapport de l’Institut de recherche pour la paix de Stockholm (SIPRI), il y a quelques lacunes qu’on ne peut passer sous silence, sinon l’analyse que l’on peut faire sera tronquée. La première lacune est le fait que le rapport occulte le projet de développement de l’industrie militaire Algérienne.



Un projet signé avec les Emirats Arabes Unis et l’Allemagne et qui porte notamment sur la production de véhicules 4x4 tout terrain blindés, de marque Volkswagen. De même que l’accord signé avec les Russes pour la développer l’industrie de l’artillerie, des canons sans recul, des missiles antiaériennes et de munitions. L’Algérie veut diminuer de 14% ses achats en munitions. Ce projet se prolonge jusqu’en 2019 pour un montant de cinq milliards de dollars.



Ce sont des projets pas encore effectifs…

Abderrahmane Mekkaoui : Il y a la conclusion des accords et le déblocage des fonds et je crois même le démarrage des travaux. J’ajoute deux autres lacunes dans le rapport. Il n’a pas parlé de la fabrication de frégates italiennes, avec l’expertise allemande dans la plus grande base aéro-navale de la Méditerranée, et qui se trouve en Algérie, à Mers El Kébir. Enfin, le rapport n’a pas mentionné la fabrication, par l’Algérie, avec l’expertise iranienne et chinoise, de drones. Elle en a quatre maintenant. A cela s’ajoutent deux contrats qu’Alger a signés avec le Brésil pour la fabrication de camions blindés; et avec l’Afrique du Sud pour fabriquer 120 hélicoptères de combat…



Le rapport 2013 de l’Institut arrête le montant alloué aux contrats d’armement Algériens à neuf milliards de dollars, ce qui n’est pas rien…

Abderrahmane Mekkaoui : Détrompez-vous, le SIPRI parle de 9 milliards parce qu’il n’a pas intégré tous les contrats et les projets en cours de réalisation. Si l’on prend en compte tous les éléments, le budget consacré par l’Algérie à sa politique d’armement s’élève à plus de 16 milliards de dollars.



La comparaison que le SIPRI fait en relevant que le Maroc consacre moins du tiers de ce que consacre l’Algérie n’est donc plus valable. Notre pays a dépensé en 2012 quelque 3 milliards de dollars, ce qui est moins du cinquième des dépenses Algériennes… Je signale toutefois que le Maroc est passé de la 69ème à la 12ème place dans le classement des dépenses pour l’achat d’armement dans le monde. Avec la visite du président français, François Hollande, en Algérie, les 19, 20 et 21 Décembre 2012, Abdelaziz Bouteflika a décidé de consacrer plusieurs milliards de dollars à des contrats d’armement qu’il veut signer avec la France et portant sur l’achat des avions Rafale, des frégates Fremm.



Le Maroc ne craint-il pas une suprématie Algérienne avec cette différence énorme en matière de dépenses?

Abderrahmane Mekkaoui : Vous savez que le meilleur critère d’une puissance militaire n’a jamais été le nombre d’hommes et la quantité de matériel militaire stocké. Le principal critère, c’est d’abord une armée professionnelle.



Les Forces Armées Royales en sont une; et elles ont opéré un véritable tournant depuis des années pour devenir une armée bien équipée, à la pointe des dernières technologies et avec un commandement aguerri.



Le Maroc a d’ailleurs fait ce choix et de l’avis des armées occidentales ayant pris part à des manœuvres militaires avec le Maroc, les FAR n’ont rien à envier aux grandes puissances militaires…



Si l’on comprend bien, ce n’est pas le cas de l’armée Algérienne…

Abderrahmane Mekkaoui : Effectivement, la logique qui prévaut chez les dirigeants Algériens est de faire de leur pays une véritable puissance militaire régionale, à l’instar de l’Égypte, du Nigeria et de l’Afrique du Sud. Pour cela, ils multiplient les contrats d’armement, achetant parfois du matériel dépassé ou avec sur lequel des failles ont été décelées. On se rappelle les Mig 29 que la Russie leur avait vendus alors qu’ils n’étaient pas opérationnels. Cela a créé un sérieux problème entre les deux pays et la Russe a échangé les Mig 29 contre des Sokhoi, également défectueux avant de fournir aux Algériens, en guise de bonne foi, des Mig 31, qui ne sont rien d’autre que des Mig 29 avec quelques améliorations insignifiantes.



Et pourquoi les Algériens se font-ils avoir aussi facilement?

Abderrahmane Mekkaoui : Ils ne se font pas avoir, ils achètent des armes et communiquent autour pour dire au Maroc et à d’autres pays qu’ils sont surarmés. Une superpuissance régionale. Ensuite, il y a la manne des hydrocarbures sur laquelle les puissants généraux ont mis la main et font ce que bon leur semble. Mais, en définitive, l’armée Algérienne a raté le coche puisque l’ambitieux programme de réformer l’ANP, lancé par le président Chadli Bendjedid (1979-1992) a été bloqué net en 1992 avec le déclenchement de la guerre civile. L’Algérie ne fait pas le poids devant le Maroc.



J’ajoute que l’armée nationale Algérienne, qui ne s’est pas transformée en une armée professionnelle, agit toujours avec le réflexe des maquisards et a un sérieux problème de maîtrise du commandement.
fondation-helios.org
avatar
context
Admin

Messages : 209
Date d'inscription : 16/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum